Nos formations

L'école du GLEM

Autres formations

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 173 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
299 Abonnés
Nous contacter

G.L.E.M.
Groupe Lyonnais d'Etudes Médicales

(Membre de la F.A.FOR.ME.C)
Association sans but lucratif.
Siège social:
49, Rue Mercière
69002 LYON
Téléphone : 04 72 41 80 08
Télécopie :  04 78 37 55 13

Site web : glem.org

Secrétariat :
(Diana)
contact@glem.org

Webmaster :
(Michel MARIGNAN)
marignan@glem.org

Mentions légales

Site hébergé sur OVH

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Multimedia - Documents sonore et video N°4
ESPACE MULTIMEDIA
Magazine multimedia numéro 4


LE DOCUMENT SONORE.

A propos de la naissance de l'auriculothérapie, Docteur Paul Nogier, vers 1980.

Nogier_multimedia.jpgCette fois-ci, nous avons retrouvé un enregistrement qui doit dater des années 1980, fait par un élève de Paul Nogier, au cours duquel celui-ci expose brièvement les origines de l'auriculothérapie. C'est un extrait court de 8 minutes, mais fort intéressant au point de vue historique.

Pour écouter cette conférence, c’est ci-dessous (appuyer sur le bouton lecture, sans oublier de connecter votre haut-parleur ):

Durée : 8' 05"

________________________________________________

 

LE DOCUMENT VIDEOGRAPHIQUE.

Communication scientifique au cours Vème Symposium International d'auriculothérapie de 2006.

ferrer.jpgPour ce quatrième document video, nous vous proposons l’intégralité de la communication du Docteur Felice Ferrer Aracil, médecin à Valencia (Espagne), et qui a développé une approche personnelle durant 25 ans de la prise en charge des patients atteints de troubles psychiatriques au travers de techniques basées sur l'utilisation d'anneaux-test contenant des substances médicamenteuses ou des neuro-transmetteurs, combinée à l'utilisation thérapeutique de champs magnétiques. Cette approche est personnelle, entièrement basée sur la perception du signe de Nogier, et reste donc à l'heure actuelle purement clinique. La technique n'en reste pas moins intéressante.

Cette présentation est intitulée "Auriculomedicina y psyquiatria", (auriculomédecine et psychiatrie), elle est en espagnol.

Comme d'habitude, la qualité video est adaptée à une transmission en streaming, mais elle permet de suivre efficacement cette présentation de 14 minutes environ.

Une version téléchargeable en qualité DVD est disponible pour les membres du GLEM.
Vous trouverez en annexe et en téléchargement la thèse complète (thèse de médecine) correspondante, largement documentée sur le sujet puisqu'elle fait pas moins de 212 pages, acceptée par un jury en Espagne.

Pour voir cette communication scientifique, c’est ci-dessous (appuyer sur le bouton lecture).

Durée : 13' 54"

 




Pour télécharger la thèse de médecine correspondante (212 pages, fichier pdf) , cliquer sur le lien vert
ici.jpg

Vous pouvez également visualiser la présentation power-point en cliquant ici.jpg

Voici le résumé de cette présentation. Nous avons conservé le texte original avec ses imperfections de traduction en Français.

L´AURICULOMÉDECINE ET LA PSYCHIATRIE

 DR. FELIPE FERRER ARACIL

 C/ ACTOR LLORÉNS  Nº 10-1ª

 46021 VALENCIA  (ESPAÑA)  Tél 0034. 96 3601265 fferrer@comv.es y fferrer@idsplus.net

 

MOTS CLEFS : AURICULOMÉDECINE, PSYCHIATRIE, NEUROTRANSMISSION,  MIROIR POLARISANT, MAGNÉTOTHÉRAPIE

RÉSUMÉ EN ANGLAIS

AURICULARMEDICINE AND PSYCHIATRY

Thanks to the VAS. reflex, the auricolarmedicine shows in Psychiatry the innovation to know of which are the “NEUROTRANSMITTERS IN DEFICIT” (serotonine, noradrenaline and dopamine) in nervous depression. Those substances, isolated and included in TRANSPARENT TUBES, neuters to the V.A.S., are tested in the patient. The POLARIZANT MIRROR gives the possibility, in each patient, to make an specific antidepressive prediction and prescribes the appropiate medication of the neurotransmitter family in deficit. The POLARMAGNETO, apparatus of transcraneal magnetotherapy, whith an action on the lobes and hemispheres of the brain, allows to regulate the Gradient of the Cerebral Energetic Potential, alterated in mental illness.
In those thecniques, medical praxis always follows the arch of the V.A.S. reflex.

L´ AURICULOMÉDECINE  ET LA PSYCHIATRIE

 1.  OBJECTIF DE LA PUBLICATION

Le travail essaye de montrer l´étroite relation qui existe entre l´AURICULOMÉDECINE  et la PSYCHIATRIE, grâce à la réalisation d´études chez les malades mentales et l´obtention, avec le réflexe R.A.C ou V.A.S, de nouvelles découvertes sur la NEUROTRANSMISSION et la MAGNÉTOTHÉRAPIE TRANSCRÂNÉALE.
De même, pour chaque malade en particulier, la publication remarque l´avantage de pouvoir prescrire les psychopharmaques spécifiques appropiés; à l´aide du MIROIR POLARIZANT.
L´Auriculomédecine, découverte par nôtre cher Dr. P. Nogier, avec le V.A.S., sert comme point de support et réference, et complèmente les connaissances de la psychiatrie biologique, appuyée
sur des essais cliniques. 

2. MOTIFS DE RECHERCHE

Grâce aux stimulus du V.A.S., physiques, lumineux, chimiques (neurotransmetteurs, psychopharmaques) et eléctromagnétiques; l´Auriculomédecine a permis de réaliser des combinaisons et d´établir des nouvelles hipothèses avec le but de rénover les critères de la Psychiatrie Biologique.

AURICULOMÉDECINE, PSYCHIATRIE ET NEUROTRANSMISSION:

Pour appliquer correctement l´auriculomédecine en psychiatrie, il est nécessaire de faire tout d´abbord une anamnèse du patient, aussi bien comme d´analyser sa psychobiographie et sa psychopathologie.
La symptômatologie et le diagnostique nous indiquent dans l´auriculomédecine, quel doit être le chemin à suivre pour chaque cas en particulier.

C´est à dire, en premier lieu, il faut étudier les symptômes cliniques du malade et, à la suite, une fois diagnostiqué, appliquer l´auriculomédecine. 

PATIENT  DÉPRESSIF  (PRÉDICTION SPÉCIFIQUE ANTIDÉPRESSIVE)

Chez les malades avec une DÉPRESSION NERVEUSE, l´auriculomédecine sert à déterminer quel est le neurotransmetteur déficitaire et quel est l´antidépressif appropié a préscrire qui appartient à la famille du neurotransmetteur diminué. 

3. MOYENS UTILISÉS:

La pérception correcte du R.A.C. ou V.A.S.: élément éssentiel dans l´acte  médical, Filtres d´ auriculomédecine et TUBES TRANSPARENTS fermés, neutres au V.A.S., Filtres contenant des neurotransmetteurs isolés (sérotonine-5HT,  noradrénaline-NA et dopamine-DA), ou en défaut; TUBES TRANPARENTS, contenant des neurotransmetteurs isolés en état liquide ou liophilisé, du commerce (sérotonine-5HT, noradrénaline-NA, dopamine-DA), Filtres à psychopharmaques antidépressifs, sérotoninérgiques, dopaminergiques et noradrénérgiques, triturés et isolés, Filtres antidépressifs (IRSN, d´activité combinée sérotoninergique et noradrinérgique,  triturés et isolés), Filtres avec des pharmaques contre l´anxiété de vie moyenne biologique (longue, intermédiaire, courte et ultracourte) triturés et isolés, Filtres à médicaments qui stabilisent l´état de l´esprit, triturés et isolés.
Ces substances, apparament complexes, sont faciles à obtenir dans le commerce. Elles se groupent selon leur action pharmacologique (Tableau d´Abbord du Dr. Nogier), et sont placées dans des feuilles à classer des diapositives. Ultérieurement, dans la pratique clinique, elles sont sélectionnées ou repoussées avec un instrument appelé MIROIR POLARIZANT,  rectangulaire et de diverses tailles, avec le but d´amplifier le V.A.S.
POLARMAGNETO, apparéil qui contient un électroaimant facilement déplaçable et fonctionne à courrant continu et alternatif, eméteur de champs magnétiques polarizants, avec un flux magnétique de 500 et 30 Gauss respectivement; d´utilisation clinique en Psychiatrie, Médecine Générale, Traumatologie, Oncologie ...

4. MÉTHODES EMPLOYÉES

A.  TEST DE MEDICAMENTS AVEC LE MIROIR POLARIZANT.
B.  AURICULOMÉDECINE ET NEUROTRANSMISSION DANS LA DÉPRESSION NERVEUSE.
C.  CHAMPS MAGNÉTIQUES APPLIQUÉS SUR LE CERVEAU.

Ces procédés, appuyés sur l´auriculomédecine, sont nécessaires pour traiter avec précision le malade mental.

A. TEST DE MEDICAMENTS AVEC LE MIROIR POLARIZANT:

Observation personelle
Test utilisé pour savoir si un pharmaque sera, avant d´ être préscrit; efficace, anodin ou toxique alérgique. Le miroir polarizant est rectangulaire et l´axe polarizant correspond au plus grand coté.

TECHNIQUE:

Consiste à déposer sur l´avant-bras du patient une substance chimique contenue dans un filtre, tube transparent, ou ampoule, neutres au V.A.S. Lorsque l´on approche le miroir polarizant sur le front (6ª chacra) et on prend le pouls radial, on perçoit différentes réponses au V.A.S. L´épreuve indique l´activité spécifique de la substance chimique à tester, et le V.A.S. est fonction du sens vertical ou horizontal de l´axe polarizant  du miroir. La téchnique est fondée sur le concept de “Réseaux Énérgetiques”, connu en auriculomédecine. Le Dr. Nogier, comme on sait, appliquait le miroir polarizant avant et après les séances pour percevoir l´état global fisiologique ou pathologique des patients.

TYPES DE RÉPONSES:

EFFICACE: axe polarizant longitudinal origine 6 ou plus V.A.S.
TOXIQUE –ALÉRGIQUE: axe polarizant transversal donne 6 ou plus V.A.S.
ANODINE: axe longitudinal ou transversal, pas de V.A.S. Abscence de sensibilité.

EXEMPLES PRATIQUES:

Miroir  Polarizant et alérgie  à la péniciline, Alérgie à la péniciline testée avec le miroir et abscence de V.A.S., “V.A.S  masqué” par la couverture du filtre prednisolone. 

B.  AURICULOMÉDECINE NEUROTRANSMISION ET DÉPRESSION NERVEUSE
Observation personelle

CHEZ LE SUJET SAIN

 Lorsque l´on approche, parallèles au pavillon auriculaire droit et avec un mouvement uniforme, des filtres ou des tubes transparents, isolés, contenant des neurotransmetteurs (sérotonine-5HT, dopamine-DA, ou adrénaline-NA); on perçoit plusieurs réponses au V.A.S. 

CHEZ LE MALADE DÉPRESSIF

Lorsque l´on approche également au pavillon, des filtres ou tubes avec l´un de ces neurotransmetteurs, si le V.A.S. disparait; cela indique que le patient présente un déficit de cette substance chimique. La preuve oriente de façon notable la clinique, le diagnostique et le traitement.

Dans la nature, ce phénomène est essentiel et répetitif. Il réaparait autant de fois comme il est provoqué, et se transforme ainsi en un FAIT OBJECTIVABLE considéré comme DONNÉE dans la méthode scientifique.
L´experience, apporte des connaissances qualitatives spéficifiques, importantes par leur validité et répércussion sur l´assistance au patient.
De la même façon, les essais cliniques en psychiatrie biologique signalent, fâce à la dépression nerveuse, des systèmes aminérgiques déficitaires d´un ou de plusieurs neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline et dopamine). La dopamine jamais ne peut diminuer toute seule. Lorsqu´elle accompagne la diminution sérotoninergique et/ou noradrénergique, cela implique un plus grâve pronostique (dépression résistante à traitement); faits vérifiables avec les expériences de l´auriculomédecine.
Ces phénomènes guident à classer les psychopharmaques selon leur action préferente sérotoninérgique, noradrénérgique, et dopaminérgique, isolés dans des filtres; “Tableaux d´Abbord”.

3 EXEMPLES CLINIQUES:

- 1) DIMINUTION DE LA NEUROTRANSMISSION DE LA SÉROTONINE
Patient dépressif  avec des symptômes d´anhédonie et hypobiotonie (C.I.E –10). Lorsque l´on approche le filtre ou  tube de sérotonine, on ne perçoit pas de V.A.S.; cela indique un déficit de sérotonine. L´axe longitudinal du miroir polarizant,  produit 8 V.A.S sur le front du malade avec l´antidépressif sérotoninergique cloronipramine, déposé sur l´avant-bras: RÉPONSE EFFICACE à la cloronipramine.
Le patient antérieur pince de sa main gauche la cloronipramine, et lorsque l´on approche à nouveau le filtre ou tube de sérotonine au pavillon auriculaire; on obtient 6 V.A.S. (le V.A.S. est masqué  par la couverture du filtre de cloronipramine).  “Pincer” correspond à contacter avec le principe actif. L´idéal est de déposer le filtre sur l´avant bras mais, dans les diapositives, on le pince avec la main par un motif didactique d´appréciation de la technique employée.

RESULTAS:
Une amélioration clinique avec la cloronipramine avec des doses inférieures aux habituelles. 

  - 2) RÉDUCTION DE LA NEUROTRANSMISSION DE LA NORADRÉNALINE
Malade dépressif, lorsque l´on approche au pavillon le filtre ou tube de noradrénaline, le V.A.S. ne se manifeste pas. Cela indique un déficit de ce neurotransmetteur et la nécessité d´un traitement avec des antidépressifs noradrénérgiques.

Le même patient, pince avec sa main gauche l´antidépressif noradrénergique trimipramine, et lorsque l´on approche à nouveau la noradrénaline à l´oreille, le V.A.S se perçoit. (V.A.S. masqué par la couverture du filtre trimipramine).          

- 3) RÉDUCTION DE NEUROTRANSMISSION DE SÉROTONINE ET DOPAMINE
Malade avec clinique de dépression sévère. Lorsque l´on approche au pavillon la sérotonine, le V.A.S ne se manifeste pas; cela indique un déficit de ce neurotransmetteur.
Chez le même  patient on perçoit le V.A.S lorsque l´on approche de nouveau à l´ oreille la sérotonine avec l´antidépressif sérotoninérgique paroxétine pincé avec sa main. (“V.A.S masqué” par la couverture du filtre paroxétine).
À nouveau, chez le patient antérieur le V.A.S  ne se manifeste pas lorsque l´on approche la dopamine isolée au pavillon (déficit de dopamine).

Finalement, chez le même malade, le V.A.S a été stimulé en approchant la dopamine au pavillon au même temps que l´antidépressif dopaminérgique amoxapine est pincé. (“V.A.S. masqué” par l´amoxapine).

RÉSULTAT
La paroxétine et l´amoxapine,  vérifiées à l´aide du miroir polarizant, ont amélioré le patient avec des doses inférieures aux habituelles.
Quand il existe de l´anxiété, on cherche avec le miroir polarizant le médicament appropié et efficace contre elle. 
L´étude “à priori” de la clinique du malade dépressif, permet de reconnaitre avec l´auriculomédecine les déficits neurotransmetteurs existants, et de choisir, avec le miroir polarisant, l´antidépressif appropié de la famille neurotransmettrice en déficit. Ansi, le traitement est électif, avec des antidépressifs et des médicaments contre l´anxiété spécifiques. Ces techniques de l´auriculomédecine sont applicables à toute la nosologie psychiatrique.

ÉTUDE STATISTIQUE:

Sur une étude prospective avec un groupe choisi aléatoirement de 25 patients dépressifs, les symptômes suivants ont été sélectionnés comme paramètres: a) Humeur dépressive inférieure à deux semaines de durée, b) Anhédonie et c) Hypobiotonie ou Asthénie.
Les critères de la (C.I.E. 10) declarent comme condition diagnostique d´ÉPISODE DÉPRESSIF l´existence d´au moins deux des antérieurs symptômes. On a obtenu une  VALORATION STATISTIQUE avec l´application d´un contraste de pourcentage pour chaque cas, significatif pour chacun d´eux (p< 0,05). Cela a permis de considérer l´hypothése d´amélioration comme acceptable, ce qui suppose un progrès en psychiatrie; spécialement pour l´assistance de patients dépressifs et pour les Dépressions Résistantes à Traitement (DRT)

ÉTUDES ANALYTIQUES
Les analyses à ces patients dépressifs avec déficit neurotransmetteur ont confirmé un paralellisme de résultats entre l´analytique et les techniques de l´auriculomédecine: les niveaux dans le sang du neurotransmetteur déficitaire coincident aussi avec l´abscence du VAS. Les techniques de laboratoire employées ont été la Méthode E.I.A. de Catecolamines Fractionnées (Chromatographie liquide de haute résolution).  Le niveau en plasma d´un patient est arrivé à serotonine < 1.6 ng/ml (alors que le niveau normal établit est de 53 a 150 ng/ml).

ÉPREUVES THYROÏDIENNES:
Analizées T-3; T-4; TSH et T-4 libre; elles ont éte normales

 

C. CHAMP MAGNÉTIQUE APPLIQUÉ SUR LE CERVEAU:

 

Observation personelle
L´auriculomédecine et la magnétothérapie polarizante, avec la polarité Nord ou Sud  et sens dextrogire ou lévogire, se complémentent pour traiter le malade mentale (dépressions sévères resistentes, altérations bipolaires, psychoses....); étant donné que le flux magnétique provoque des altérations biochimiques dans la transmission nerveuse et équilibre le Gradient de Potentiel Énérgétique Cérebral. Le POLARMAGNETO, avec courant continu (DC) et un flux magnétique polarisé de 500 Gauss, s´utilise en psychiatrie (Magnétothérapie Transcrânéale). Le “balayage magnétique” s´applique sur les zones lobulaires des deux hemisphères cérébraux oú le V.A.S. est perçu (traitement focal, partiel ou plus généralisé). La polarité et le sens du Polarmagneto sont déterminés “a priori” par le marteau magnétique polarizant. Le V.A.S, indispensable pour le traitement, détermine la durée de la séance, qui doit obligatoirement arrêter lorsque le réflexe disparait; en évitant ainsi les effets sécondaires  d´autres thérapies électroconvulsives d´actualité (anesthésie, oxigénation, relaxation musculaire et monitorisation de convulsions, deviennent alors innécessaires). Attention, le traitement préalable avec magnétothérapie transcrânéale, “masque” la neurotransmission, diminuée dans les malades dépressifs; fait répétible et vérifié avec les téchniques decrites de l´auriculomédecine et du miroir polarisant. C´est pour cela que l´emploi du Polarmagneto doit être toujours réalisé à la fin de chaque séance clinique, et aprés l´application des épreuves de neurotransmission, avant décrites en Auriculomédecine et Psychiatrie.
La combinaison du Polarmagneto et les traitements chimiques, regularisés avec le reflex VAS, se fortifient et accélèrent l´amélioration du patient dépressif. Le Polarmagneto, avec courant alternatif (AC), émet des champs magnétiques polarisants et s´emploie directement sur des tumeurs localisés (sein, vessie...) selon les Règles de Magnétothérapie et Traitement Métabolique du cancer, découvertes depuis 50 années par le Dr. Sodi Pallares (Méxique). Cet appareil apporte la nouvelle d´utiliser, localement, magnétothérapie polarisée alternative, dextrogire ou lévogire, selon indique la perception du VAS.

CONCLUSIONS:

Cette recherche, résultat de 25 années d´expériences personelles fondées sur des études statistiques, prête un plus grand rendement et efficacité à l´assistance du patient dépressif. Pour cela, elle a réuni les deux médecines: académique, la psychiatrie, et extraacadémique, l´auriculomédecine.
L´arc reflexe V.A.S., pièce fondamentale en auriculomédecine, a permis de rechercher dans la neurotransmission, et de pouvoir choisir, avec le miroir polarizant, le traitement de l´antidépressif spécifique appropié; complété avec des séances de magnétothérapie polarisante grâce à l´appareil Polarmagneto. L´amélioration des symptômes cliniques du patient s´accélére avec la combinaisan de ces techniques.
De cette façon,  comme déja avait vaticiné nôtre maître le Dr. P. Nogier dans une de ces dernières conférences à Barcelone, “l´Auriculomédecine ouvrirait des nouveaux chemins de recherche en Neurobiologie”. Fait confirmé par les résultats favorables, diagnostiques et thérapeutiques, obtenus dans cette publication de Psychiatrie; avec lesquels, l´amélioration du malade mental s´accélére.
 

BIBLIOGRAPHIE

1- Amsterdam, J.D. Depresión  Refractaria (Ed.) Jims. 1993.
2- Ayuso Gutierrez y cols. Manual de Psiquiatría. Interamericana de España (Ed.) 92.
3- Ayuso Gutierrez y cols. Avances en Psicofarmacología. Citran (Ed.) 1994.
4- Barraquer Bordas. Neurología Fundamental. (Ed.) Toray 1976.
5- Best Taylor. Bases Fisiológicas de la Práctica Médica. (Ed. Médica) Panamericana  2003.
6- Beyer, J.L. y cols. Terapia Electroconvulsiva. Un texto programado. Ed. Masson 2000.
7- Bourdiol. Les réseaux cutanés. L´auriculo-somatologie.Maisonneuve (Ed.) 1981.
8-   Cassem, N.H. Psiquiatría de enlace en el Hospital General. Díaz de Santos, S.A.U. Harvard. (Ed.) 1994.
9- Chinchilla Moreno, A. y cols. Tratamientos Psicofarmacológicos en Psiquiatría. Chinchilla Moreno (ED.) 1989.
10-  Chinchilla Moreno, A y cols. Guía Terapéutica de las Depresiones. Masson (Ed.) 1999.
11- Chinchilla Moreno,A. Guía Terapéutica de las Esquizofrenias. (Ed.) Masson, S.A.,Barcelona (España) 2000.
12- Fawcett J. Kravitz CHM. Treatment refractory depression. In:Schatzberg AF,Ed. Commont  treatment problems in depression.  Washingtn, DC: APA Press. 1985.
13- Ferrer Aracil, F. Auriculomedicina aplicada a Traumatología, Neurología y Psiquiatría. CD (Ed.) 1998.
14- Ferrer Aracil, F. Auriculomedicina y Psiquiatría (Ed) Lloréns S.L. Valencia (España) 2002
15- García Trujillo y cols. Neurología práctica bases para el diagnóstico. Indice (Ed.) Barcelona 1994.
16-  Goldberg, F. y Harrow, M. Trastornos Bipolares, curso clínico y pronóstico, (Ed.) Masson; S.A. Barcelona (España) 2001.
17- Henry. Approche méthodologique pour la mise en évidence du VAS (RAC). Rev. Auriculo-médecine Nº18. Maisonneuve. (Ed.) Jan. 80.
18- Howard U. Goldman y cols. Psiquiatría General. El Manual Moderno (Ed.) 89.
19- Kaplan y Sadok. Sinopsis de PsiquF.J.iatría. (Ed.) Médica Panamericana, S.A. Madrid (España) 99.
20- Laso, F. J. Patología General. (Ed.) Masson. Barcelona (España) 2004.
21- López Piñero. Lecciones de Historia de la Medicina.Pág.48. Instituto de Estudios Documentales e Históricos sobre la Ciencia. Universitat de Valéncia, C.S.I.C. Valencia, 1989.
22- Maigne. R. Manipulaciones columna vertebral y extremidades. Norma (Ed.)78.
23- Maitland, G. D. Manipulación vertebral. El Ateneo (Ed.) 81.
24- Nogier, P. De L´Auriculothérapie à L´Auriculomédecine. Maisonneuve (Ed.)75.
25- Nogier, P.  Action des champs magnétiques. Rev. Airiculo-médecine. Maisonneuve (Ed.) Avr. 76.
26- Nogier, P. Quel est le mécanisme dáction d´un filtre posé sur la peau?.  Rev. Auriculo- médecine Nº8 Maisonneuve (Ed.) Juil.77.
27- Nogier, P. RAC. La rançon d´une decouverte. Rev. Auriculo-médecine Nº11.     Maisonneuve (Ed.) Avr.78.
28- Nogier, P. Le RAC ou le VAS. Rev. Auriculo-médecine Nº12. Maissoneuve (Ed.) Juil.78.
29- Nogier, P. Connaissance practique du RAC. Rev. Auriculo-médecine Nº13. Maisonneuve (Ed.) Oct. 78.
30- Nogier, P. Une nouvelle hypothése sur la structure des êtres vivants la notion de réseau. Rev.Auriculo-médecine Nº15.Maisonneuve. (Ed.) Avr.79.
31- Nogier, P. Qu´est-ce qu´un champ magnétique polarisé?. Principes et applications a la correction des réseaux. Rev.Auriculo-médecineNº15.Maisonneuve (Ed.) Avr. 79.
32- Nogier, P. Les filtres. Rev. Auriculo-médecine Nº24. Maisonneuve (Ed.) Juil. 81.
33- Nogier, P. La perception du VAS. Rev. Auriculo-médecine Nº28. Maisonneuve (Ed.)  Juil. 82.
34- Nolte, J. “El cerebro humano”. Mosby Doima libros. 1994.
35- Pascual Leone García, A. et al. Rapid-rate transcranial prefrontal cortex in drug resistant depression. The Lancet. July. 1996.
36- Pichot, P. et al. DSM- IV. Breviario. Masson (Ed.) 1995.
37- Pies, R. W. Manual de Psicofarmacología Básica. Masson 2000.

38- Retamal, P. Enfermedad Bipolar. (Ed.) Mediterraneo. Santiago, Chile 2001.

39- Rojo Sierra, M. La depresión un problema crucial en nuestro tiempo. Espasa
Universidad (Ed.) 1992.
40- Rojo Sierra, M. y cols. Cuadernos de Psiquiatría. Eunibar (Ed.) 1983.

41-  Saiz Ruiz. Utilización de los psicofármacos en psiquiatría de enlace. Masson,
S.A. 2002.
42- Salín Pascual. Manual de Prescripción de Antidepresivos.
Mc. Graw-Hill       Interamericana (Ed.) 1999.
43- Sodi Pallares, D. Magnetoterapia y Tratamiento Metabólico. (Ed.) Graficava 1994.
México.
44- Sodi Pallares, D. Lo que he descubierto en el Tejido Canceroso. (Ed.) Graficava
1998, México.
45- Snyder, H. Univ.J. Hopkins.Drogas y cerebro.Prensa Científica SA, (Ed.) 1992.

46- Stahl Stephen M. Psicofarmacología esencial. Ariel Neurociencia (Ed.) Jun. 1998.

47- Vallejo Ruiloba, J. Introducción a la Psicopatología y Psiquiatría. (Ed.) Masson
 1998.
48- Vieta y Gasto. Trastornos Bipolares. (Ed.) Springer-Verlag Iberica, 1977.

 


Date de création : 01/03/2013 @ 22:19
Dernière modification : 25/08/2013 @ 22:43
Catégorie : Multimedia
Page lue 4939 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
^ Haut ^